Problemi italiani

Publié le par Alipeg CARVIN

Il y aurait des thèses à écrire sur le bordel administratif que représente un séjour à l'Italie
Mais n'ayez crainte, je vous épargne la thèse et vous propose une liste des malheurs qui me sont tombés dessus depuis mon arrivée, en terminant par ceux qui n'ont pas de lien à l'administration (ou alors à un de ses services très secrets) mais à mon manque de bol :

1. le plus déprimant : je me suis fait avaler ma carte bleue hier ! Je dispose donc de la mirobolante somme de 1 euro pour vivre jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée. En effet, au lieu d'autoriser la banque italienne à me rendre ma carte, ma chère banque française (celle qui distribue le courrier pour ne pas la citer), les oblige à la leur renvoyer d'abord. Ben oui, c'est plus simple !
Je suis donc à Rome sans carte bleue ni liquide mais avec un chéquier dont tout le monde refuse les chèques.
Sinon tout va bien...

2. le statut Erasmus : vous avez toutes vu l'Auberge Espagnole et cette description du parcours du combattant pour étudier à l'étranger. Eh bien je vous jure qu'ils ont dû faire des coupes sombres au montage ! Après 7 visites au bureau ERASMUS avec ma copine Sarah :  toujours pas de carte (pour moi), photos perdues et inscription à Montpellier au lieu de Lyon ("on a pris la plus près) pour elle !

3. j'ai perdu ma carte de bus ! Or c'est une carte mensuelle et je l'ai perdu le 3 du mois ! Hourra !

4. les cours : personne ne sait nous dire quand chaque cours commence, ni même s'il existe vraiment. Il semblerait qu'ils commencent quand même la semaine prochaine. Ben non, finalement, y a grève la semaine prochaine !

5. la connexion internet de Peg est "fuori servizio" c'est-à-dire qu'elle est cassée !

Bon, j'arrête cette liste ! Je retourne à la banque...

Ali

Publié dans Nos voyages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article