La goudou ardéchoise

Publié le par Alipeg

Chers gens du blog, je vous propose de continuer notre tour de France de la gouinerie. Après la goudou lyonnaise, la goudou savoyarde et la goudou nancéienne, partons aujourd'hui à la découverte de la goudou ardéchoise.

La goudou ardéchoise se rencontre lorsque, pleine de gagaterie toute maternelle, deux goudous alipeguesques farfouillent les vide-greniers à la recherche de petites choses molletonnées et/ou décorées de girafes (obsession parentale qui va nous valoir dix ans de psy pour le lardon, j'en suis sûre) pour leur héritier.e. Au détour d'une allée mêlant vélo d'appartement, collection de cendriers Ricard et vêtements fluos années 80, elle est là. La gouine ardéchoise !
Comment procède-t-elle pour appâter ses proies ? Elle dispose en évidence trois cartons de vêtements pour bébé et arbore un grand sourire : "Je vous fais chaque truc à 20 centimes, choisissez". Et là, bêtement, on ne peut s'empêcher de partir à la chasse au Petit Bateau... en sentant bien quand même que notre Lezdar bippe, mais bippe !
La conversation s'engage, et vas-y que je te parle de ma life, de la région, des feux d'artifice et ... de "ma copine" ! Ben oui, au cas où on n'aurait pas compris qu'on était des sisters, la gouine ardéchoise case dans toutes ses phrases "avec ma copine", "c'est comme ma copine qui". Mais t'inquiète Georgette, on avait compris !
A n'en pas douter, la gouine ardéchoise ne s'attendait pas à croiser le chemin de deux homomamans sur la brocante du parking de l'Intermarch* de Trifouillis sous Aubenas. Et ça a eu l'air de réjouir la dite gouine, qui nous a glissé à l'oreille "Ne vous inquiétez pas, je vous ferai un prix...". Euh, sur des trucs à 20 centimes ? Oui, la gouine ardéchoise n'a peur de rien et tient à montrer que la communauté, c'est du lourd, du solide, de la famille quoi !
Résultat, nous avons quitté la brocante les bras chargés de nippes pour l'asticot, après une négociation absurde (la marchande qui dit : "Je vous fait le tout à 1 euro" et les clientes qui disent "ben non, c'est pas assez :  2 euro ? Bon ok, on prend le tout pour 1 euro, mais c'est bien parce que c'est toi hein !".

Le tour de France de la gouinerie n'a pas dit son dernier mot. Il me tarde de savoir si l'équipement bébé+poussette sera un frein à notre étude ou s'il la poussera à l'extrême. Mystère et couche lavable...
A suivre.

Ali

Publié dans Nos délires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article