Après vous mademoiselle...

Publié le par Alipeg CARVIN

Bon, je vous soumets un de mes problèmes quotidiens : la galanterie. Je m'explique : quand un homme s'arrête pour me laisser passer, en me disant "après vous mademoiselle"... ça me bloque. Bien-sûr, je sais pertinemment que le monsieur en question est parfaitement bien attentionné et sans doute très poli, mais je me dis qu'accepter de passer est anti-féministe ou du moins, en désaccord avec ma conception de l'égalité. En effet, si l'on revendique une égalité entre hommes et femmes (et non pas la victoire des femmes sur les hommes comme le croient malheureusement certaines personnes pour qui les féministes sont des folles furieuses castratrices et avides de prendre leur revanche...), si l'on revendique les mêmes droits, le même statut, on doit également en accepter la contre-partie et donc ne pas réclamer des privilèges infondés (dont ne font pas partie les congés maternité, les lois sur la parité, etc, évidemment, droits qui sont absolument fondés ! )
Mais s'agit-il en fait d'un privilège que de pouvoir passer une porte avant une personne de sexe masculin ? Ne s'agirait-il pas en fait d'un exemple de sexisme ordinaire, anodin, certes, mais qui reflète une partition genrée des rôles, une répartition du pouvoir selon les sexes ?
D'aucun/e/s diront que j'en fais un peu trop... je me le demande moi aussi, surtout quand cela aboutit à des situations gênantes où le monsieur en question me regarde avec de grands yeux quand je m'abstiens de passer avant lui alors qu'il me le propose. C'est sans doute un caprice, mais il est nécessaire pour que je reste cohérente avec moi-même. J'ai peut-être un problème d'adaptation au réel, mais tant mieux, ça veut dire que je garde un tout petit peu d'esprit critique face aux évidences qui n'en sont peut-être pas...

Ali

Sources de l'image : www.cats-world.de

Publié dans Nos délires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Stéph 05/08/2008 18:18

J'ai connu ce genre de réflexion sur la galanterie... J'ai été longtemps comme toi, à penser que c'était un "exemple de sexisme ordinaire, anodin" et que l'Egalité voulait qu'il n'en soit pas ainsi. Sauf que la galanterie n'est pas réservé qu'à la gente masculine. Je me vois régulièrement laisser passer des hommes en sortant le traditionnel "Après vous..." et voir ces derniers passer en me remerciant d'un sourire. Je sais également que je ne suis pas une exception, j'ai vu bien d'autres demoiselles en faire autant. Et à ma grande surprise les hommes ne le prennent pas mal, bien au contraire... Du coup, désormais je vois ça comme pur politesse, n'étant pas réservé qu'à ces messieurs.

Ali 05/08/2008 19:57


Qu'on soit bien d'accord, je n'ai rien contre la politesse, au contraire. Ce qui m'ennuie, c'est juste lorsque cette politesse n'est pas spontanée mais justifiée par
l'idée que les garçons doivent faire ceci parce que les filles sont comme cela. Je suis ravie quand on ne m'envoie pas la porte dans la figure et qu'on me la tienne. Je m'énerve juste quand ce
geste est ponctué par "Les femmes d'abord" ou par un regard condescendant sur mon statut de petite chose incapable de se protéger toute seule du retour de porte. Voilà !


Sarah 10/05/2006 14:59

En effet, j'ai assisté a une de ces situations tres droles ou Ali bloque l'entree du tram pendant un quart d'heure devant le regard ebeté de l'italien gominé qui voulait la faire passer (et se sent pronfondément blessé dans sa virilité)...

arnaud 04/05/2006 13:14

Puisque tout le monde donne son avis sur les portes, moi , celles que je préfére c'est celles qui s'ouvrent en poussant : on passe le premier (sinon on bloque le passage, ça fait con et franchement passer pour un mec galant mais con, c'est pas trop la classe) et comme de toute manière on va pas claquer la porte au nez de la personne qui suit (homme ou femme) on lui tient la porte deux secondes histoire de lui montrer qu'on est poli, on attend un "merci" qui veut dire "c'est bon j'ai vu qu'il y avait une porte, à partir de maintenant c'est moi qui vais la tenir" , on lache la porte et on part... non franchement les portes qui se poussent sont un modèle de politesse équitable...politesse équitable, sympa comme formule, je garde ;-)

Alipeg CARVIN 04/05/2006 13:30

Merci Arnaud, ta rigueur toute scientifique ! Encore une solution qui semble assez logique ! J'aime bien le concept de "politesse équitable". "Galanterie équitable", ça pourrait aussi le faire, non ?
ALi

ALi 30/04/2006 13:16

INNA, je suis vraiment désolée, mais en effaçant des Spams, j'ai effacé ton commentaire par erreur. Je me permets de le restituer en substance : le principal est de rester soi-même, nous ne sommes pas des moutons de Panurge.
Encore une fois désolée !
Ali

celine 28/04/2006 21:44

voici ma source quand j'évoquais le jour de la jupe!!
http://www.petitegazette.be/Petite_Gazette/page_4935_419454.shtml
bises a toutes (et a tous!)