Tout ce qui est à toi est à moi

Publié le par Alipeg CARVIN

Aujourd'hui j'ai fauté. J'ai encore acheté des livres. J'arrive pas à m'en empêcher. Un cadeau pour ma doudou. Le 4e tome des Chroniques de San Francisco de A. Maupin (ed 10/18). Et mon premier Sandra Scoppettone (Pocket, coll. Fleuve Noir). Les connaisseuses pardonneront mon acte insensé.

Je m'explique : j'ai acheté ce polar juste parce que l'auteure et son héroïne sont lesbiennes. Je sais, c'est du communautarisme primaire mais j'ai pas pu résister. Alors me voilà en possession de la première aventure de la belle Lauren Laurano (déjà comme nom ça craint), détective privée new-yorkaise et lesbienne : Tout ce qui est à toi est à moi.

Je vous en dirai des nouvelles dès que je l'aurai lu.

Ali

Publié dans Nos lectures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

soex 12/12/2005 22:58

laches toi sur les Maupin, bien que tu ais lu les meilleurs, les autres valent kan meme le coup, pour la detective y a pas de quoi se rouler par terre (remarques ca tombe bien j'avais mis ma robe!!lol!!) mais ca detend
bonne lecture

soex 12/12/2005 22:56

laches toi sur Maupin bien que tu ais lu les meilleurs les autres sont pas mal, la detective.... mwouai c'est pas a se rouler par terre (remarque c'est tant mieux j'avais ma robe!!lol!!) , mais bonne lecture kan meme

ali 11/09/2005 11:59

Oui, c'est vrai que c'était bien sympa ce petit policier même si parfois ça traîne un peu en longueur et que les rebondissements sont parfois pas trop crédibles. Mais bon, ça ne nous a pas empêchées de recraquer pour "Je te quitterai toujours", la suite de "Tout ce qui est à toi". Perso, j'aime assez le personnage de Kip...

Ali

douxrenard 08/09/2005 18:52

Je suis aussi tombé sur la série de cette auteure.
C'est un couple de lesbiennes très "politiquement correctes", qui surveillent leur diabète et leurs relations.
La détective, italienne un peu bornée, sa copine, leur copain du "village" à New York... Bref, le brossage assez heureux de l'atmosphère branchée De la grosse pomme.
Les intrigues sont un peu tirées par les cheveux, mais l'auteure la mène avec assez de brio pour maintenir un certain suspense.

Bref, ça vaux le coup :o)