Neko vs Tazza

Publié le par CARVIN

Neko, comme vous le savez toutes et tous, c'est notre petite minette à nous. Mais me direz-vous, qui est Tazza ? Ce n'est pas le petit nom que je donne à ma tasse de petit déjeuner mais le boxer de mon petit frère, fraîchement débarqué il y a quelques jours (le boxer, pas le petit frère, vous me suivez ?) Comme je vous l'avais déjà annoncé, j'ai quitté Lyon la semaine dernière et donc retour à la case maison familiale sans toucher les 20 000 francs (quoique c'est une solution plutôt économique en fait...). Bref, quittons ces basses considérations matérielles pour parler du cruel drame que vit notre chatte et qui ne sera pas sans vous émouvoir : après 6h de transport dans une minuscule boîte, harcelée par des dizaines de vieilles dames (ouh qu'il est mimi le chachat ! ! ), tenaillée par la faim, la soif et d'autres envies plus intimes, après cette véritable épopée féline, cette brave Neko arrive enfin à destination. Elle sort de sa boîboîte et là, horreur, une bête gesticulante, haletante et énorme (à l'échelle d'un chat, si si, je vous jure) lui arrive dessus, la renifle, la frôle, la harcèle, n'ayons pas peur des mots ! Eh oui, vous l'avez deviné, il s'agit bien de Tazza, le boxer de mon frère (c'était pour la rime...)

Même si à l'heure actuelle, le conflit est résolu (après un grand conseil diplomatique : "mais si, faut les caresser en même temps" ; "non, elle doit pas envahir son territoire..."), notre pauvre minette s'est caché pendant presque deux jours sous mon lit, perdue au milieu des cartons, vestiges de l'âge d'or où elle vivait heureuse, entourée d'une ribambelle d'êtres ébahis devant sa beauté, ses sauts périlleux, son bon appétit.  Bref, tout ce qui fait qu'une personne sensée se transforme en chamallow gaga et bégayante (cf : "mais c'est le chachat à sa mémère...")

Désormais, tout semble arrangé. La solution choisie par Neko est le mépris : elle ne lui jette pas un regard et ne daigne pas lui renifler les fesses comme elle le ferait avec n'importe quel autre être doté plus ou moins vivant (le cas de la plante verte me pose un problème de conscience, j'ai peur de me faire engueuler par Peg si je dis qu'une plante n'est pas vivante...)

Voilà pour le conflit de la semaine : finalement, tout va bien !

Ali

 

Publié dans Notre chattone

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article