Fière marche parisienne

Publié le par CARVIN

Ce week-end, Peg et moi avons été pour la première fois ensemble à la Marche des Fiertés parisienne

Que dire de ces quelques heures de pur délire militant et festif ? Cette gaie processsion était le plus bel exemple de la multiplicité des homosexualités et des sexualités en général : bears, drags, jeunes hommes de bonne famille, femmes fatales, dykettes à croquer, grandes folles et M.Tout-le-monde, tous et toutes remuaient allégrement leur plus ou moins imposant fessier au rythme des sonos crachant de la techno assourdissante, de l'accordéon des Gais musette, ou encore des percussions d'un char dont j'ai oublié le nom mais pas les percussionistes (oups, je plaisante mon loulou ...)

En tous cas, ce samedi 25 juin m'aura prouvé deux choses :

1. le monde associatif est loin d'être mort et nous sommes motivés à continuer la lutte pour l'égalité

2. je n'avais jamais vu autant de goudous de ma vie. Eh bien, c'est quand même ma doudou la mieux. NAH ! !

Ali

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article