Ca déménage

Publié le par CARVIN

Déménagement, ça rime souvent avec :

1. emmerdements : je n'ai jamais compris comment faisait la poussière pour se tapir sournoisement pendant toute l'année, échappant ainsi à l'époussetage et au balayage, pour réapparaître de façon incroyable au moindre déménagement. Aujourd'hui, j'ai déjà aspiré deux fois, je commence à craquer.

Mais déménager, c'est aussi faire ses cartons. Et c'est là que revient l'éternel problème de la babiole. La babiole a ceci d'emmerdant qu'elle est faite pour ne rentrer dans aucun carton. Ce n'est pas une fringue, ni un CD, ni un livre, ni un produit de beauté. Elle ne peut donc pas s'inclure dans ces catégories prédéterminées de mon organisation maniaque. Solution : le sac à babiole ! A mon actif aujourd'hui : un sac poubelle contenant un stylo Minnie avec des plumes turquoises, une beffana rapportée de Rome (si si, la sorcière au nez crochu...), un pic-vert qui descend le long d'une tige en métal en faisant du bruit, une tutute (appellée parfois totote) à savoir une tétine qui sert de pendentif,un calepin tropo gros qui ne rentre pas dans mon sac, une sacoche orange à paillettes en forme de Tigrou que mon frère a gagné pour moi à la ducasse (dénomination ch'ti de ce que vous appelez "fête foraine")... Au secours ! ! ! !

2. bilan : mais qu'est-ce qu'on a fait en un an ? Est-ce qu'on reverra les gens qu'on a rencontrés ? Est-ce qu'on n'a pas perdu son temps ? Et de quoi demain sera-t-il fait ? Véritable flot de questions existentielles auxquelles mon esprit superficiel et futile ne peut faire face.

3. gnan gnan : forcément, les adieux, ça fait pleurer, surtout moi...

4. marrant : j'ai retrouvé des trucs que j'avais oublié : une photo de Peg avec un masque sur le visage, la cachette de notre chat (derrière la bibliothèque : une dizaine de coton-tiges, 4 boules Quiès, des morceaux de personnages Kinder..)

 

Bon, allez, j'ai encore du boulot !

Ali

 

 

Publié dans Nos délires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article