La Grande Inquisition

Publié le

Faire notre bébé en toute intimité, on essaye d'en faire notre deuil. Nous savons qu'une tierce personne masculine va nous y aider ainsi que quelques médecins gynécologues.

Ce que je n'avais pas prévu, c'est qu'il faudrait faire participer tout le monde à la moindre prise de sang, à la moindre ordonnance ou à la moindre vaccination !

C'est vraiment difficile d'être interrogée sur ses pratiques sexuelles à 7h du matin par une inconnue. Très concrètement, les yeux encore dans le vague, je suis allée faire une énième prise de sang hier pour terminer notre contrôle technique. Une jeune et jolie dame s'apprête à me piquer, mais avant me demande : "C'est pourquoi ces analyses?". Je n'ai pas le temps de répondre qu'elle me lance : "Vous voulez un bébé, c'est ça non ?". Oui, bravo, quelle perspicacité... "Et vous essayez depuis longtemps ?" m'interroge Draculita. "Oui, oui, depuis longtemps" lui réponds-je avec un sourire ironique. Ben oui, c'est vrai quoi, on essaye très régulièrement, ce n'est pas de notre faute si ça ne marche pas !!! La piqueuse insiste encore un peu en me demandant si j'ai déjà eu un début de grossesse, si j'ai déjà fait une FIV...

Je me dis que ces questions n'étaient pas mal intentionnées. Peut-être était-ce juste une façon de trouver un sujet de conversation pour détourner mon attention de l'aiguille qu'elle tenait à la main. Peut-être... Mais je me demande dans quelle mesure toutes ces questions ne débordent pas le strict nécessaire médical.

J'en ai un peu marre d'avoir l'impression de devoir mentir pour être tranquille, de me sentir coupable d'avoir recours à la sécurité sociale du pays où je cotise tous les mois, ou d'expliquer à tout le monde les raisons de tout (d'une piqûre, de notre choix de l'IAD, du ventre qui portera bébé...).

J'oscille entre l'envie d'expliquer tant qu'il faudra pour faire de la visibilité homoparentale et l'envie d'être tranquille, de garder notre jardin secret autour de notre désir d'enfant.

J'admets que ce ne doit pas être facile pour notre entourage immédiat de comprendre ce côté docteur Jekyll and mister Hyde : étant donné que je parle facilement de nos démarches, je dois m'attendre à ce qu'on me pose des questions. C'est vrai, mais pitié, pas le matin mal réveillée, ni de façon inquisitrice ou blessante !

Petit bémol cependant : l'hystéro m'a permis de discuter avec la manipulatrice de l'homoparentalité et des retards de notre pays en la matière. En un petit quart d'heure, j'ai l'impression d'avoir acquis une citoyenne de plus à la défense de nos droits familiaux. C'est déjà ça !

Ali

Publié dans Opération Gros Bidon

Commenter cet article

leeloo 16/11/2008 21:44

je suis de tout coeur avec vous dans votre chemin vers bébé, je fais partie de l'asso family gay et je suis de nombreux parcours... je vous souhaite tous le bonheur du monde

Stéph 16/11/2008 21:09

Je compatie... Mais allez, dis-toi qu'à la fin de tout ça... que du bonheur et des gazouillis ! ;-)Encore bonne chance à vous. Bise.