Les Vestales et le féminisme

Publié le par Alipeg CARVIN

Hier, il faisait très beau à Rome et j'ai donc fait un tour au Forum Romain, armée de deux guides (dont mon cher Routard) et de ma copine Sarah.
Bref, parmi toutes ces ruines, on trouve le temple de Vesta

(notez au passage le joli ciel bleu que nous avons ici depuis une semaine ! )

Alors, voilà pour le petit point historique :  Vesta est la déesse du foyer et le symbole de la fidélité. Son culte fut importé par Enée en Italie. Dans le temple que vous voyez en photo, on entretenait le feu sacré, qui ne devait en aucun cas s'éteindre. C'était donc la tâche des Vestales, prêtresses de Vesta. Celles-ci étaient choisies parmi les plus grandes familles romaines, très jeunes (dès 6 ans) et étaient en service pour 30 ans : 10 ans de formation, 10 ans de pratique et 10 ans d'enseignement. Leur statut de vestale  leur conférait une position sociale importante (elles gardaient les testaments, pouvaient se promener en char dans la ville, demander la grâce d'un condammé...)
Mais le revers de la médaille était de taille : si elles manquaient à l'un de leurs devoirs, à savoir la chasteté (obligation tout au long des 30 ans décrits ci-dessus) et l'entretien du feu sacré, elles étaient enterrées vives !

Cette petite histoire nous en rappelle beaucoup d'autres, qui malheureusement n'ont pas pour cadre l'Antiquité romaine mais l'époque actuelle. Heureusement qu'il reste quelques "vieilles connes lesbiennes féministes" pour défendre les vestales modernes...

ALi

Publié dans Nos délires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

papillon 19/04/2006 20:24

Ah javais jamais vu en plus merci Carvin :-)

zizanie 06/04/2006 14:56

je me souviens encore combien, en cours de 6ème, cette histoire  de vestales m'avait ébranlée...