Coming out loupé

Publié le par Alipeg CARVIN

Hier, j'ai encore vécu un de ces micro-événements qui vous font comprendre que tout le monde ne vit pas sur la même planète, contrairement à ce que l'on veut bien nous faire croire.
Je m'excuse d'avance pour toutes celles à qui j'ai déjà raconté mon petit-déj d'hier matin mais bon, je voudrais en faire profiter encore plus de monde pour que la terre entière puisse comprendre ma terrible situation de lesbienne exilée :
 
Comme vous le savez (ou pas)  j'ai deux colocs filles (enfin 3 mais l'autre est invisible et hollandaise). Eh bien figurez vous que ce matin, elles se sont mises à délirer sur les lesbiennes, genre "et moi, je suis ton genre..." Bref, j'en ai profité pour leur glisser que je partageais ma vie avec une femme merveilleuse (oui, c'est de toi que je parle doudou ! ).
Alors, je vous restitue le dialogue :
coloc 1 : - alors, je te plais?
moi : - en fait, non, et en plus, j ai déjà trouvé la femme de ma vie
coloc 1 : (V.O) : in che senso ? (VF) : c'est-à-dire?
coloc 2 : .......
moi : (V.O) : esco con una ragazza ! una donna ! (VF) : je suis avec une fille ! une femme !
coloc 1 : in che senso ? (bon là je traduis plus)
coloc 2 : .......
moi : sono LESBICA ! ! ! ! ! ! (là non plus, c est transparent quand même ! )
coloc 2 : ...
coloc 1 (après un long silence) : ah ! ah ! ah ! ah ! qu'est ce que tu es drôle ! ! ! ! ah la bonne blague ! ! ! !
moi (désespérée) : tu te fous de ma gueule ou tu me crois pas ?
coloc 1 : (notons que la coloc 2 regarde alternativement coloc 1 et moi d'un oeil perdu) : arrête, j'ai bien vu comme tu matais les mecs dans la rue
moi : euh!!! pas sûr... tu dois faire erreur
coloc 1 : allez, bon, trève de plaisanteries, passe moi le lait
moi : aurais je fais un coming out raté ?
coloc 1 : ah, encore cette blague ! c'est plus drôle maintenant Ali !
moi : (me levant, me dirigeant vers ma chambre et analysant les possibilités qui s'offrent à moi - suicide, meurtre, crise de boulimie, viol d'une des colocs pour prouver ma bonne foi (ou mon mauvais goût, oups je suis mauvaise...) Bon, ben, je vais aller me remettre au lit...
 
VOILA ! je vous ai livré l'épisode petit-déjeunal. A vous de le commenter.
Pour ma part, je m'abstiens de toute critique (j'en ai déjà trop dit en fait...)
 
Bon, je ne sais pas quoi faire. J'enterre le sujet, je fais de la provoc' ? Je m'en fous ? Je fais une campagne d'affichage LGBT dans mon appart ?
 
A vos claviers mesdemoiselles pour m'aider à comprendre le cerveau napolitain de Vittoria et le silence pouilleux (désolée mais y a pas de nom pour les habitants des Pouilles) d'Antonella.
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

little mule 22/11/2005 03:55

Vu que vous étiez en train de plaisanter la dessus, ça n'était peut-être pas le bon moment pour être prise au sérieux... mais relax, n'en parle plus et elles verront pas elles-mêmes quand Peg viendra te rejoindre ;)

Sashaa 01/11/2005 02:25

Ah ah ah !!! ça c'est un sacré coming out loupé, effectivement ! Sans blagues, elles abusent tes collocs ! T'aurais peut-être du leur proposer de les embrasser, elles auraient peut-être trouvé ça moins drôle, du coup lol...

mary 29/10/2005 13:31

Hello,
parfois les gens sont incroyables! Ils ont des réactions, on se demande d'où ca vient.
Si tu ne serai pas avec Peg, jte dirai de les embrasser, mais bon, là ca serait pas sérieux. Lache l'affaire, et puis quand Peg sera avec toi, elles verrons déjà

Ali 28/10/2005 20:56

Dignité, pas de pb, patience, rien n'est moins sûr !
De toute façon, Peg vient début décembre, et je ne vois pas comment elles vont pouvoir nier l'évidence !
Ca risque d'être rigolo...

pirouette 28/10/2005 16:26

je me souviens de mon coming out avec ma colocataire de l'époque, c'était un 1er avril histoire qu'elle comprenne que ce n'était pas une blague( humour genre 3è degrès) bin à ma grande surprise elle avait bien réagi, si ce n'est qu'elle y regardait à 3 fois en sortant de la salle de bain à demi-nue, des fois que prise d'un reflexe pavlovien, je ne me jette sur elle.Puis par la suite ça l'a beaucoup amusée que je ramène des filles à la maison, c'était même parfois à la limite qu'elle ne me propose des nuits à 3.Mais bon ça c'est une autre histoire. Patience et dignité Ali.bizz